Architecture de la grande pyramide du Louvre. Pei.
Architecture de la grande pyramide du Louvre. Pei.

En tant que travailleur, vous pouvez également augmenter votre contribution en développant vos habiletés de collaboration et en adoptant une attitude appropriée.

Qu’est-ce qui explique l’importance accrue de la collaboration?

Avec le même nombre de ressources – ou parfois moins –, les organisations cherchent à livrer plus rapidement des produits et services dans un milieu compétitif et changeant. Pour cela, elles doivent rassembler différents collaborateurs autour d’un même projet, capter et analyser beaucoup d’informations et s’assurer de leur bonne circulation.

Chaque projet doit être mené dans des délais très courts, que ce soit pour accélérer le rythme d’innovation et gagner en réactivité ou pour gérer une crise. À cela s’ajoutent des limitations de coûts, des ressources de plus en plus rares et des préoccupations écologiques.

Les organisations cherchent donc une efficacité collective, et pour cela elles créent ou utilisent différentes communautés de travail. Celles-ci sont souvent éphémères et composées de travailleurs nomades reliés par la téléprésence et l’Internet. Ces communautés peuvent aussi sortir des frontières traditionnelles de l’organisation pour inclure des experts indépendants, des fournisseurs, des clients et des internautes. On parle alors de collaboration étendue, une tendance lourde dans certains secteurs d’activités, surtout ceux qui font appel à la sous-traitance, aux partenariats en recherche et développement et à de l’aide à la gestion de situations d’urgence.

Quels sont les bénéfices de la collaboration?

Sur le plan stratégique, la collaboration permet d’implanter rapidement un alignement, elle favorise la collecte d’informations sensibles, elle aide à mieux reconnaître les occasions et les défis, et à y réagir de façon appropriée. L’émergence d’innovations devient au final le différenciateur clé de ce mode collectif de travail.

Sur le plan opérationnel, le partage synchrone d’informations favorise la création d’un langage commun, une adoption plus rapide des nouvelles idées, une résolution de problèmes complexes plus efficace et de meilleures décisions concertées.

En multipliant les connexions, la collaboration réduit aussi les silos et la fragmentation des initiatives, et elle contribue au partage des contraintes entre des collaborateurs traditionnellement éloignés ou indifférents à la réalité de l’autre.

Augmenter les interactions entre les individus permet enfin de développer les liens formels et informels qui créent un attachement et un sentiment d’appartenance entre tous les partenaires d’une même communauté.

Comment développer vos habiletés de collaboration?

Collaborer ne se fait pas de façon aussi spontanée qu’on voudrait le croire. Trois séquences évidentes concourent à la mise en œuvre de la collaboration.

  • Incitez les échanges
  • Exprimez votre désir d’aider et de partager avec les autres.
  • Identifiez les experts et les talents qui pourraient vous aider.
  • Sachez demander conseil aux autres et apprendre d’eux.

Cette séquence demande de l’humilité et un intérêt pour les idées et les contributions des autres.

  • Créez la confiance
  • Donnez avant de recevoir pour favoriser la confiance.
  • Partagez vos informations et savoir-faire.
  • Exprimez clairement les gains que les autres auront en collaborant.
  • Offrez de la reconnaissance aux experts et aux personnes de talents que vous sollicitez.
  • Favorisez et reconnaissez l’ouverture et la flexibilité de tous les membres de la communauté devant l’expérimentation et les risques pris en groupe.
  • Régulez les échanges

Plus les gens participent, donnent leurs opinions et partagent leurs analyses, plus ils comprennent l’intérêt de collaborer.

  • Animez les conversations avant de décider; la décision peut être débattue et adoptée par le groupe.
  • Faites respecter l’intérêt du groupe et ces quelques règles : elles préservent le climat de confiance et l’intégrité du groupe.
  • Reconnaissez les résultats du groupe et la valeur des décisions prises et des actions menées.
  • Gardez le cap, car la culture de la collaboration prend son temps pour s’installer

Les mauvais joueurs, le manque de soutien de la part de l’organisation et les délais d’apprentissage de certains outils participatifs freineront sûrement vos initiatives de collaboration. Donnez-vous un maximum de chances en choisissant un projet facile et réaliste pour commencer. Faites aussi participer votre service informatique. Il pourrait vous proposer des solutions ou des applications peu coûteuses – peut-être déjà disponibles à l’interne mais sous-utilisées.

Enfin, persévérez jusqu’à ce que les membres de votre communauté ne soient pas simplement des participants mais des collaborateurs!

Article initialement publié sur www.spb.ca

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire