Vénus de Milo - Le Louvre - Paris 2011
Vénus de Milo - Le Louvre - Paris 2011

Savoir se distinguer.

Voilà tout un talent qui demande notre attention. La talent de se « marketer » est en forte demande.  L’emploi se fait rare.  Les profils sont faciles à trouver sur les réseaux. L’identité professionnelle devient plus complexe. Et la confiance en soi peut parfois vaciller. Vous trouverez dans le présent article quelques conseils pour vous aider à entreprendre votre « Personal Branding » et à le réussir.

Avez-vous noté combien la présence de certaines personnes peut être marquante? Elles se distinguent systématiquement des autres et parviennent à obtenir les mandats qu’elles recherchent.

Selon Peter Drucker, les managers les plus efficaces sont de nos jours ceux qui développent une bonne gestion de soi. Il affirme également que si ces derniers s’avèrent performants, c’est parce qu’ils font prévaloir davantage leurs points forts. De ce fait, ils sont le plus souvent conscients de leurs talents, se fixent des buts précis et communiquent clairement au sujet de leur personne. Leur marque personnelle est connue et reconnue.

Le « Personal Branding » à la rescousse

En effet, le « Personal Branding » (PB) est une approche récente qui peut vous aider à soigner votre image et mieux vous situer dans le marché de l’emploi ou dans une organisation. Le « PB » emprunte au monde du marketing différents concepts simples de gestion de votre propre marque personnelle. Vous parviendrez à mieux refléter votre identité unique et à assurer ainsi une présence professionnelle remarquée.

Le « Personal Branding » vise en effet à communiquer les talents naturels d’une personne et ses caractéristiques concurrentielles à travers un message simple. La communication est conçue pour un employeur, un client ou un contact à partir d’un réseau. Avant toute chose, il convient de bien déceler ses talents ainsi que les caractéristiques dominantes de sa propre personnalité, pour ensuite en dégager une identité propre ou unique au moyen d’anecdotes, d’images clés et des mots qu’il faut pour les décrire. Ils doivent revêtir un sens tant pour vous que pour vos interlocuteurs.

C’est dans cette optique que le « Personal Branding » est une très bonne technique qui permet de se préparer à des entrevues de sélection, d’évaluation de rendement, à des négociations sur la rémunération, à une prise de fonctions ou à des visites auprès d’une clientèle. Elle vous pousse surtout, grâce à l’éclosion des sites sociaux sur Internet, à vous faire connaître et vous définir avec pertinence.

S’évaluer

Revoyez votre CV attentivement et évoquez les expériences concluantes qui ont fait la différence. Cette différence peut être quantitative (gains de temps, augmentation des ventes, gain en économie) et/ou qualitative (satisfaction des clients, amélioration dans les façons de faire, etc.).

Référez-vous à vos évaluations annuelles de rendement, à vos lettres de recommandations et à vos évaluations de sélection pour noter les qualités qui ressortent le plus souvent.

Posez également des questions à vos collègues et à votre entourage si des informations vous manquent. Peut-être allez-vous constater que votre profil administratif ressort moins que votre tact et votre capacité à mettre en confiance des clients. Au besoin, demandez à votre employeur ou au recruteur de vous fournir une session de rétroaction.

Posez-vous aussi les questions suivantes :

  • En quoi suis-je différent dans mon contexte de travail, lors d’une réunion ou dans un projet d’équipe ?
  • Comment cette différence peut-elle produire une valeur constante pour mon organisation et pour mes partenaires d’affaires ?
  • Qu’est-ce qui peut capter mon attention, me procurer le plus de plaisir et que j’aimerais offrir? Avec qui voudrais-je travailler et quels talents voudrais-je exploiter ?

Rassembler

Quel atout important doit-on retenir à travers votre candidature ou votre personne ?

Retenez trois talents clés, pas plus. Comme c’est souvent le cas, les candidats qui mènent cette démarche trouvent des talents très variés dont certains sont moins pertinents. À trop vouloir en dire, personne ne retient l’essentiel de votre message.

Un talent : un message. Votre message doit comprendre un talent avec un exemple qui puisse le démontrer à votre interlocuteur. Facile à comprendre, il doit parler de lui-même et prouver à votre cible votre connaissance du secteur, du métier et de l’entreprise ou du service.

Communiquer

Vos interlocuteurs pourront avoir une image d’autant plus précise et rassurante de vous que vous serez en mesure de répondre à leurs préoccupations :

  • Quelle sera ma performance et comment vais-je contribuer ?
  • À quelles valeurs vais-je adhérer et quels seront les défis à relever ?

Tout plan de communication débute par définir la cible à qui on veut s’adresser. Élaborez d’abord un message global et ensuite adapter le à la situation de votre interlocuteur. Un chef de service n’aura pas les mêmes attentes qu’un vice président ou qu’un recruteur.

Présenter les gains pour votre interlocuteur. Ici réside la clé du « Personal Branding ». Pour cela, utilisez une image ou une analogie pour bien exprimer votre idée. Si votre talent est d’être un négociateur habile, exprimez les gains de temps et d’argent que vous pouvez faire gagner à votre interlocuteur : « Avec moi, mes distributeurs vendent deux fois plus vite que leurs concurrents, je suis un négociateur de temps, les urgences sont ma spécialité ».

N’hésitez pas à répéter votre message à toutes les occasions. Les individus qui parviennent à être constants dans leur message voient leurs efforts récompensés.

Utilisez toujours le ‘Je’ dans vos phrases. Autre technique très utile, adressez-vous à vos contacts de la façon suivante : « Vous savez, je suis reconnu comme un très bon agent de changement. »

Soignez votre « Personal Branding » digital

Le « Personal Branding » peut aussi être défini en réponse à un marché très précis et non à partir d’une personne.

Pour assurer votre présence en ligne, il existe des outils simples :

Votre « Personal branding », au delà du papier et de l’écran :

Certaines entreprises veulent aider leurs cadres à adhérer à des clubs et à des réseaux plus sélects ou à être plus crédibles. Outre le verbal, le non-verbal, les attitudes et la tenue vestimentaire, les signes identitaires et d’appartenance peuvent contribuer à donner de la cohérence à votre identité.

Finalement, comme le coaching, le « PB » trouve toute son efficacité avec l’intervention d’un professionnel. N’hésitez pas à consulter pour faire la différence.

Deux articles fondateurs pour aller plus loin :

  1. Tom Peters (1997) ‘The Brand Called You’ Fast Company
  2. Peter Drucker (2005) ‘Managing One Self’, Havard Business Review, p. 100-109

Bonne gestion de votre marque personnelle.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire