Innovation RH

L’innovation RH se cherche une dynamique.

Quand on pense aux RH, on pense rarement à Stratégie ou à Innovation. Pourtant, ce département joue un rôle central dans la gestion des talents, l’engagement et le changement continu s’il l’on veut que les organisations innovent mieux et plus. Voici quelques solutions RH que mon travail de veille a déniché récemment (non exhaustif). Elles illustrent bien les avenues possibles d’innovations RH sur le contenu mais aussi sur les modèles d’affaire innovant en soit. Faites un tour pour voir.

Des innovations incontournables.

La nouvelle génération de services de recrutement et de gestion de talents est :

  1. En ligne, multiplateformes et mobile avec un  « responsive design » ;
  2. Non propriétaire pour limiter les coûts de maintenance ;
  3. Flexible pour gérer les processus et changer d’échelle au besoin ;
  4. Hébergée dans le « cloud computing » pour la sauvegarde et la croissance ;
  5. Ouverte pour favoriser la collaboration, initier les conversations sociales ;
  6. Conçue comme une place de marché sociale et « OnDemand » pour réunir les transaction avec les recruteurs partenaires ;
  7. Riche de données, de mesures, d’indices et d’analyses descriptives en temps réel pour fournir de l’intelligence et produire des analyses prédictives ;
  8. Interconnectée (si possible) avec les différentes technologies RH en place « Applicants Tracking System » et « Talents Management System » ;
  9. Simplifiée avec l’automation des processus ;
  10. Pensée pour favoriser un jour la convergence digitale et l’intégration des systèmes (sourcer, évaluer, recruter, intégrer, former, évaluer la performance, favoriser la mobilité et de développer les talents).

Le recrutement

1- Le logiciel de recrutement version freemium

SmartRecruiters (2010) est un logiciel de recrutement en ligne gratuit en mode Saas (Software As A Service) très complet. Oui, oui, GRATUIT! C’est l’originalité de l’approche développée par le concepteur de MrTed (racheté par Lumesse). SmartRecruiters, basé à San Francisco, vous permet de suivre tout le processus de « Job posting » et de gestion de candidats. Le modèle d’affaire est attractif pour les RH car les revenus sont basés sur les commissions lors de transactions.

La promesse : Un logiciel de recrutement gratuit et complet.

2- L’ATS devient Social

Dans un esprit différent, BrigthMove (2009) est aussi une platefome Saas qui s’inspire des CRM (Customer Relationship Management) pour sourcer les candidats sur plusieurs réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook) et pour publier les offres sur plusieurs centaines de sites affiliés.

La promesse : Un logiciel de recrutement et d’intégration flexible et social.

3- L’annonce d’emploi se mue en « Job Cards ».

Work4Labs (2009) est une application Facebook basée en Californie (social-recruitment). Elle édite des pages carrière, diffuse des annonces et fait la recherche de candidats parmi le milliards d’abonnés au réseau social le plus célèbre du monde occidental. Simple et mobile, elle vous connecte à un gisement de candidats via le « Social Graph » de Facebook. Depuis juin 2013, la compagnie en forte croissance propose des Jobs Cards. Ces annonces sont au goût du jour pour engager plus facilement les membres des réseaux sociaux avec des contenus attrayants. Ce sont de micro-contenus qui présentent l’offre sous forme de vignette comme on peut les retrouver sur le fil Facebook, LinkedIn, Twitter, Instagram ou encore Pinterest. Facile à éditer et à diffuser, elles sont parfaites pour devenir virales sur le réseau Facebook. Cette application vous permet d’étendre vos recherches et de repenser votre communication d’annonces pour un public plus jeune et moins sollicité que sur LinkedIn.

La promesse : Engager les candidats parmi 6 millions d’offres d’emplois sur Facebook.

work4labs.com
work4labs.com

4- La cooptation 2.0, version crowdsourcing.

Keycoopt (2012) est un site web français qui propose d’identifier des cadres de haut niveau pour qu’ils référent d’autres cadres (Employee Referal Program). L’idée est simple et trouve tout son sens dans un réseau social sélectif. Qui connaît qui ? Quand les talents spécifiques sont rares ou que les personnes de confiance pour certaines missions doivent avoir une feuille de route impeccable, le réseau peut dénicher rapidement le meilleur individu. Le « coopteur » est rémunéré quand le recrutement est finalisé. Parmi d’autres plateformes sociales de référencement qui fleurissent, Keycoopt débute son développement en France et dans certains secteurs d’activité.

La promesse : Obtenir la bonne recommandation.

5- Le programme de référence des employés devient mobile.

GoodJob (2011) est une application mobile (m-Recruitment) pour déployer les programmes de référence de candidats parmi les employés d’une entreprise. En se connectant sur l’application de leur smartphone ou tablette, ils peuvent voir les offres et coopter des candidats. La rémunération est suivie par l’application si le candidat est recruté selon les termes des programmes de référence de chaque entreprise.

La promesse : Réussir le programme de référence par les employés en utilisant les outils mobiles.

6- Le Matchmaking pour faire les bonnes rencontres… de candidats

Scout (2012) est une place de marché (Market Place). Elle met en relation l’offre d’emploi avec les candidatures des différentes agences de recrutement selon un algorithme basé sur différents critéres dont l’historique d’emploi du candidat. Pour cela, le logiciel décrypte l’offre déposée dans l’ATS Kenexa ou Taleo et fait les relations avec les caractéristiques des meilleures agences de recrutement affiliées à la base de données pour trouver des candidats.

La promesse : Réduire les délais et trouver le bons recruteurs dans un marché fragmenté d’agences de recrutement.

L’évaluation des compétences

7- La gamification des tests de recrutement : évaluation sans faire souffrir

Connectcubed (2012) est un jeu de rapidité et de raisonnement logique pour évaluer les compétences et les connaissances des candidats dans le domaine financier. La jeune pousse canadienne a pris son essor en Asie où les services financiers se développent rapidement. Les recruteurs du secteur financier paient pour accéder à la base de données des résultats et aux adresses des meilleurs candidats. Le recrutement peut ainsi se faire sur les habiletés plus que sur les diplômes pour élargir le bassin de candidats talentueux.

La promesse : Un outil d’évaluation sérieux pour recruter sérieusement des financiers.

connectcubed.com
connectcubed.com

La gestion des compétences

8- Un logiciel pour allouer les meilleures compétences

TalentsAffinity (2012) propose un service pour identifier et solliciter les compétences des employés des petites et moyennes entreprises. Les compétence sont étiquetées puis peuvent être appelées dans la base de données. Idéal pour mobiliser les bonnes ressources quand l’organisation doit optimiser les parcours de carrières et les talents. Offert en ligne, selon le nombre d’utilisateur, le système est maintenu en ligne et le prix dépend des fonctionnalités et des usagers.

La promesse : Flexibilité et service sur mesure pour exploiter habillement les compétences.

talents-affinity.com
talents-affinity.com

9- Le « Data RH » pour prédire la performance.

Talent Analytics (2012) est basée à Cambridge, Massachusetts. Elle offre à ses clients la possibilité de mettre en corrélation les évaluations de comportements d’employés avec les données de performance d’un département. Certains comportements sont plus prédicteurs de la performance dans un emploi et un département que d’autres. Il est souvent difficile de le démontrer sauf par des analyses statistiques de corrélation.

La promesse : Le Data RH permet de cibler les variables déterminantes.

talentanalytics.com
talentanalytics.com

L’innovation RH passe t-elle par les applications ?

Avouons-le, en RH, l’innovation arrive davantage par les décisions de rationalisation, le dialogue social ou le législateur. L’innovation est souvent imposée ou est une contrainte d’ajustement, voire de survie.

Pourtant, les enjeux sociaux et démographiques sont énormes. Et le sentiment général est que la finance ou le marketing sont plus innovants que les départements RH.

Débordés, submergés de paperasse, prisonniers du droit du travail contraignant, mal considérés dans les stratégies, sous budgétés et techno dépassés, les RH peinent à innover. Trop conventionnels.

Et si pour les start-up le domaine de la gestion des ressources humaines est moins attrayant que le domaine grand public des jeux vidéo, de la santé ou de la finances, on observe clairement que des start-up audacieuses cherchent à décliner des concepts de notre époque pour les RH. Finalement, le marché est énorme. Nous sommes tous des travailleurs. Des parts de marché sont à prendre.

L’autre versant de l’innovation RH touche les réseaux sociaux d’entreprise, le développement des compétences et la formation. Beaucoup d’innovations éclosent dans ce domaine. Qui pourrait reprocher aux RH de ne pas avoir de pistes d’innovation techniques et fonctionnelles ?

Cartes tendances

Les cartes tendances présentées ci-dessus font référence aux concepts et tendances de cet article. Les cartes tendances sont utilisées dans les articles de ce blogue pour identifier et répertorier les nombreuses tendances qui mettent en mouvement notre monde.

Chacune des cartes tendances (Trends Cards) possède un numéro unique d’inventaire. Elle est thématisée avec l’un 6 thèmes suivants  : Life, Psy, Biz, Tech, Work ou Sci. Elles sont présentées en anglais afin de couvrir toutes les cultures et de capter les tendances émergentes des pays anglophones.

Une liste non exhaustive de services RH innovants

Cette liste est loin d’être exhaustive. Elle se compose comme un échantillon. Si vous souhaitez faire connaître un service ou une application innovante, partagez-nous les avec la rubrique commentaires ci-dessous. Nous sommes curieux de nature.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire