Penser comme les leaders qui font l'innovation radicale - Photo Jean-Baptiste Audrerie _ Toute reproduction interdite sans autorisation - 2013
Penser comme les leaders qui font l'innovation radicale - Photo Jean-Baptiste Audrerie _ Toute reproduction interdite sans autorisation - 2013

On vit une époque fertile en innovations et en perturbations ! A tous les niveaux. Génétique, transport, énergie, informatique, objets connectés. Tous types d’innovations, petites ou grandes, nourrissent à nouveau notre imaginaire. Et les innovations radicales peuvent venir de sources très différentes. D’un bord, nous avons Watson d’IBM, plusieurs centaines de millions d’investissement en recherche, et de l’autre, un petit logiciel ou un service qui innove simplement mais qui peut transformer un large marché.

Quand « Air bed and breakfast » démarre en octobre 2007 à San Francisco, Brian Chesky, Joe Gebbia et Nathan Blecharczyk ne savaient pas encore qu’ils allaient concurrencer Hilton et ses 4610 hotels et plus de 758 502 chambres dans le monde. AirBnB pèse maintenant 1,5 million d’annonces et est valorisé plus de 20 Millards de $.

Dans l’économie digitale, il est maintenant possible de créer des empires avec des technologies bon marché. La chance est offerte au premier entrant. Entrer le premier exige d’avoir du flair, une bonne étoile et beaucoup d’autres choses. A mesure que l’économie numérique progresse, on voit se dessiner une nouvelle façon d’innover au sein des équipes.

Pour le CEO de GE, la méga entreprise américaine, Jeffrey Immelt, «Une locomotive est aujourd’hui un centre de données roulant». Un vol Chicago-NYC produit 1 terabytes de données. Son entreprise industrielle est entrée dans le data-management er elle ressemble davantage à un méga-établissement financier qu’à une usine mondiale. Maintenance préventive et prédictive sont une source de nouveaux services.

C’est la fin du modèle industriel et managerial « Top-Down« . Le modèle de management en réseau et en mode collaboratif se généralise. Pensez au Crowdsourcing, au Design Thinking, aux équipes projet autonome, à l’innovation ouverte. Dans le même temps, le web distribue les connaissances et les communications. Il nous fait passer du modèle « One to many » à « Many to Many« . Tout le monde peut contribuer avec des moyens de production de connaissance et d’information mobile.

L’innovation n’est pas innée. Elle s’apprend. Surtout quand on pense aux équipes et aux organisations. Toutes les équipes ne seront pas égales mais elle peuvent apprendre. Les équipes de start-up ou d’entreprise établies qui innovent adoptent certains schémas de pensée. Ces cognitions, croyances et représentations rebattent les cartes pour veux qui veulent bien prendre le temps de voir leur puissance.

Une vision du monde et de ses possibilités 

1- Sans limite

« Think big. Think fast ». Il suffit de commencer quelque part. Et le plus souvent, il suffit de commencer petit. Êtes-vous confiant ? Car l’innovation commence avec vous. En vous. Si vous n’êtes pas tolérant à l’ambiguïté et le changement, vous n’irez nulle part.

2- La transformation digitale est partout autour de nous

Commencez avec un problème que vous devez résoudre. Si elle est évolutive, aller vite, très vite.

3- Il n’y a plus de frontière

Penser globalement. Combiner et intégrer. L’innovation nait à l’intersection de deux disciplines ou technologies. C’est dans ce nouvel espace que vous trouvez un nouvel « Océan bleu« .

4- Être curieux, toujours.

Chaque marché, produit et processus d’une entreprise peut être perturbé par un nouveau modèle d’affaires, une expérience client unique, un design étonnant, un nouveau contenu ou de nouvelles capacités technologiques. Toutes ces nouvelles combinaisons sont près de vous, dans la vie quotidienne. C’est ce qui fait que l’innovation peut devenir ordinaire mais payante.

Loin des grandes innovations, voici une petite innovation concernant les objets connectés :

Maîtriser l’exécution

5- L’innovation est un processus à alimenter en continu

Les processus d’innovation sont nombreux et doivent être structurés puis maîtrisés pour porter fruits. La gestion du changement et le développement organisationnel contribuent à rendre l’innovation organisationnelle et non occasionnelle. L’innovation peut s’acheter (acquisition) ou se bâtir culturellement (plus long mais plus payant).

L’observation, l’écoute, la connaissance approfondie des nouveaux besoins et nouvelles possibilités, l’incubation, la collaboration contribuent à innover. Les méthodes d’Open Innovation qui remportent un grand succès en ce moment (les start-up collaborent étroitement avec les plus grandes entreprises) ne transforment l’organisation que si les équipes s’approprient les principes d’innovation.

6- Apprendre est positif

#Test #Fail #Learn.

Le management qui encourage l’apprentissage favorise une culture d’essai-erreur-apprentissage qui est à la base des organisations apprenantes tel que le décrivait il y a plus de 30 ans déjà Peter Senge.

7- Faire des itérations rapidement

Maintenant!

8- Persévère tant que tu n’es pas allé au bout de l’idée

Même les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) et les licornes NATU (Netflix, AirBnB, Tesla, Uber) ont toutes eux les mêmes enjeux de rapidité de Time To Market, un mauvais timing pour aller sur le marché un marketing inadapté.

Reed Hastings, le CEO de Netflix (service de VOD) était sur le marché de la location de cassettes et de CD qu’il envoyait par courrier. Après avoir étudié l’intelligence artificielle, c’est avec Netflix qu’il a mis au point son idée de location en ligne, anticipant en 2000 que l’internet allait dématérialiser le secteur et réinventer la télé. Depuis, House of Cars qu’il a produit a changé le mode de production et de diffusion télévisuel.

En matière d’innovation et de créativité, Google est toujours un pionnier. Comme le montre cet exemple de réalité augmenté et de lunette 3D. Bluffant !

Manager autrement 

9- Pas de culture sans célébration

Pour que l’innovation prenne, elle doit être proche du besoin du client et le climat de travail en équipe doit favoriser la tolérance et l’empathie. L’écoute de vos clients et des collaborateurs est devenu primordial pour coller aux besoins rapidement évolutifs et aux attentes insatisfaites.

Accueillir et reconnaître de nouvelles idées et les apprentissages de chaque membre de l’équipe est un aspect délicat mais riche du processus d’innovation.

La célébration d’un apprentissage, d’un échec ou d’une tentative est bien plus qu’une stratégie de motivation. C’est une façon d’autoriser l’innovation et de dire aux membres de l’équipe que tout est permis en matière d’innovation.

10- Développe les talents aussi vite que tu développes un produit !

Développer les talents de ses collaborateurs est la meilleure façon de les attirer, de la mobiliser et de les rendre confiants face à l’incertitude du Far West Digital. Indispensable pour les organisations qui manque de talents, le développement des talents permet aussi d’avoir plus rapidement les bonnes ressources et les bonnes compétences pour concrétiser les projets d’innovation. Cette compétence est devenue essentielle chez les managers dans un environnement digital hautement complexe et créatif.

Il existe plusieurs méthodes pour développer les talents que les managers devraient adopter s’ils veulent créer le terreau fertile pour innover :

Au niveau individuel : 

  • Action learning (favoriser l’apprentissage dans l’action)
  • Plan de développement personnalisé (debriefings, donner du feedback en continu et formuler des « Stretch Assignments« )
  • Coaching
  • Mentorat
  • Reverse coaching
  • Intrapreneuriat et Side Project (encourager l’apprentissage par des micro-projets internes ou externes).

Au niveau collectif : 

  • Blended Learning
  • Programme de cheminement de carrière accéléré
  • Role modeling (Lead by exemple)
  • Co-dèveloppement (interne et externe avec Open innovation)
  • Université d’entreprise
  • Forum et groupes de discussion

Les innovations sont parfois toutes simples. Voici un dernier exemple.

Cet article est disponible également en version anglaise sur le site Medium

 

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire