Lectures estivales _ Jean-Baptiste Audrerie_Transformation numérique_Photo 2014_Toute reproduction interdite sans autorisation

Qu’est-ce que 2014 nous propose comme livres marquants ? Quels livres lire pendant l’été pour se ressourcer et voir de nouvelles possibilités ?

J’ai acheté plusieurs livres depuis le début de l’année 2014. Parmi ceux-ci, certains ont été lu, d’autres furent abandonnés à la page 3. Sept d’entre-eux se sont distingués. Et ils vont tous cartonner ! Que ce soit en terme de vente ou en terme de notoriété, ils sont des marqueurs d’une époque.

Ces ouvrages ont en commun d’être américains et de donner un point de vue nouveau aux organisations sur les mutations numériques, scientifiques, économiques et sociales. Ils donnent des clés pour changer notre futur. Ils nous donnent un petit avant-goût des discussions qu’ils vont influencer pendant les prochaines années.

Je l’ai ai ordonné dans un sens logique, de la stratégie visionnaire à l’exécution la plus spécifique en RH et management d’équipe.

Bonnes lectures. Bel été.

#1- The Zero Marginal Cost Society : The Internet of Things, the Collaborative Commons, and the Eclipse of Capitalism

Commençons par le plus dense et le plus conceptuel des livres de cette sélection. Jeremy Rifkin est l’un des futurologues contemporain parmi les plus connus @JeremyRifkin. Après avoir prédit la fin du travail en 1995 (il faut entendre ici la fin du travail salarié au profit du travail autonome), il prédit maintenant la fin du capitalisme. Rien de moins ! Dans son dernier livre, il reprend ses prédictions en les actualisant avec les nouvelles technologies et l’impact de l’Internet dans les moindres recoins de nos existences.

L’idée centrale du livre : La baisse des coûts de production des communication et de la production d’objets et de services redistribue la richesse et recompose l’ordre économique. L’économie du partage et les nouveaux moyens de production participatifs rendent le capital nécessaire pour produire de la richesse plus abordable pour tous. Nous pouvons tous potentiellement tirer des revenus de nos biens et de nos compétences. Nous pouvons devenir des auteurs (blog), des revendeurs de biens (eBay), des concepteurs (Etsy), des loueurs de biens et de services (AirBnB ou Uber) avec les outils de mise en commun de l’offre et de la demande sans passer par des intermédiaires. Les banques sont menacées par le Crowdfunding. Les hôtels sont menacés par l’offre de logement socialement distribué. Les taxis et les constructeurs automobile frissonnent avec les services de partage de voiture et de chauffeurs.

Le livre est lourd et détaillé, très documenté. Chaque chapitre nous plonge dans une analyse socio-techno-économique d’anticipation. Je vous recommande le chapitre 7 sur l’avenir de l’éducation avec l’émergence des MOOC. Il ne compte que quelques pages mais elles sont éloquentes. Il démontre comment la diffusion des cours en ligne bouleverse le modèle économique des établissements d’enseignement et nous rend potentiellement tous apprenants et professeurs. Rifkin a ses détracteurs. Il pousse le bouchon un peu loin de certains prophéties et il oublie que ce n’est pas parce qu’une option est donnée dans le marché que tous les acteurs sont en capacité de la saisir. Par ailleurs, même si AirBnB, Uber, Etsy ou Waze sont fondés sur l’idée de la collaboration, il n’en reste pas moins que ces entreprises demeurent très capitalistes. Leur valorisation économique montre bien l’enjeu d’un modèle émergent, disruptif et destructeur d’un ordre établi au profit de très grandes entreprises qui les rachètent.

> Détails du livre

#2- Big Data at Work: Dispelling the Myths, Uncovering the Opportunities

Les données sont le nouvel or noir de notre économie. Des dizaines de livres et d’articles traitent du buzzword depuis 2 ans. Thomas H. Davenport, consultant senior Deloitte et professeur travaille sur les données et les indicateurs depuis longtemps. Tout naturellement, les données de masse en milieu de travail sont devenues sont sujet d’actualité. Au cœur des mutations numériques, les données de masse alimentent les nouveaux algorithmes et la production de nouvelles informations, de flux de connaissances et des décisions plus rationnelles. Après le livre à thèses de Rifkin, la mise en pratique que nous offre Davenport dans le domaine du travail nous donne un plan d’action précis.

L’idée centrale du livre : Les données de masse vont changer votre entreprise, votre emploi et votre industrie ! Préparez-vous.

Thomas Davenport nous ouvre dans des chapitres brefs et pratiques les portes des nouvelles opportunités du traitement de masse et en flux des données. Avec de nombreux exemples d’entreprises et des questionnaires courts, il guide les lecteurs vers un projet bigdata. On sent son désir de nous transformer en chef de projet BigData pour innover et entrer dans la danse de l’économie du 21éme siècle. Le futur est dans le données, à vos pieds.

> Détails du livre

#3- The future of the Mind : The scientific quest to understand enhance and empower the mind de Michio Kaku

Parmi les sciences qui progressent le plus, on oublie souvent de citer les neurosciences. Avec les nouvelles technologies d’imagerie médicale et les nouveaux usages numériques, les recherches en neurosciences explosent et livrent des résultats encore très fragmentaires. Mais quand un auteur les met en perspective comme Michio Kaju, on obtient un livre qui nous laisse entrevoir un monde inexploré aussi grand que l’espace. Le plan BRAIN de Barack Obama l’a bien compris. Le cerveau est un nouvel Eldorado. L’Intelligence Artificielle qui en naît ne duplique pas la pensée de l’Homme, elle est une prothèse, une extension productive.

L’idée centrale du livre : Comprendre le cerveau c’est améliorer ses capacités cognitives, entrevoir les nouvelles possibilités d’interface homme-machine et augmenter sa conscience. Les neurotechnologies pourront enregistrer vos rêves, votre mémoire, commander des objets par la pensée et développer de nouvelles habiletés mentales.

Le livre est rapidement devenu numéro 1 des ventes du classement du New-York Times. Le populaire scientifique américano-japonais un peu fou et excentrique, qui n’est pas un neurobiologiste, s’aventure et ouvre de nouveaux horizons en montrant que l’on est pas dans la fiction. Avec des exemples précis de recherche et de développement en cours, on touche du doigt les applications à l’essai.

> Détails du livre

#4- Creativity Inc. Overcoming the unseen Forces that stand in the way of true inspiration de Ed Catmull

Pour créer de la valeur, il faut se réinventer, innover, créer. La créativité est à la source d’innovation. Mais les organisations cristallisées autour de systèmes productifs normatifs et de hiérarchies administratives contrôlantes peinent à penser autrement. Ed Catmull, co-fondateur de Pixar, le célèbre studio de production de films d’animation, nous inspire des méthodes de créativité.

L’idée centrale du livre : Pour créer, il faut un environnement de travail qui respecte les processus créatifs individuels et collectifs. Le rôle du patron est d’assurer que la créativité est valorisée et facilité. Il propose des principes de créativité avec la création de petites équipes dédiées, de dissocier la peur et le sentiment d’échec, les temps d’exploration, etc.

Dans un style vif et pratique, on parcours le livre très facilement. L’expérience de Catmull dans le domaine de l’animation peut laisser croire que la créativité cela ne s’applique qu’au scénario ou au design. Il démontre toutefois que cela s’applique aussi aux équipes techniques et à l’ensemble d’une organisation, pour toutes les fonctions.

> Détails du livre

#5- Accelerate: Building Strategic Agility for a Faster-Moving World

Philip Kotter est le gourou incontesté de la gestion du changement. Il a notamment développé la méthode en 8 étapes pour faciliter le changement organisationnel. Auteur de 17 ouvrages, il revient en 2014 avec un livre sur la vitesse d’exécution dans un monde turbulent et incertain.

L’idée centrale du livre : Passer de la stratégie à l’exécution avec agilité. Combien de bonnes idées ont raté la cible en arrivant trop tard et en étant mal implanté. Pour y arriver, les leaders des changements agiles doivent comprendre et créer le système dual qui accélère le changement. D’un coté la hiérarchie traditionnelle, de l’autre le réseau du changement et ces 8 accélérateurs.

Le livre d’un format de poche avec 208 petites pages est très facile à lire. La méthode est claire et la compétence en gestion du changement semble d’une grande évidence.

> Détails du livre.

#6- It’s not the How or the What but the Who : succeed by surrounding yourself with the best de Claudio Fernancez-Araoz

La pénurie des talents mais aussi le manque d’engagement des employés à une cause unique : le recrutement basé sur les compétences acquises. Dans son article du mois de Juin 2014 dans Harvard Business Review, 21th Century Talent Spotting, l’auteur et consultant de la firme internationale de recrutement de cadres Egon Zehnder propose une autre approche du recrutement et du développement des talents.

L’idée centrale du livre : Recrutons les employés sur la base du potentiel et développons-les activement pour les mobiliser et les engagés durablement.  Le développement des cadres passe selon les études qu’Egon Zehnder a mené par des assignations de nouvelles responsabilités dans le but d’apprendre.

Le livre se lit avec beaucoup de facilité et l’envie de recruter autrement va vous envahir. L’idée centrale semble simple. Une évidence diront certains. Pourtant, la clarté du constat et les exemples données illustrent démontrent tellement bien les bénéfices d’une autre méthode de gestion des talents, qu’ils méritent la lecture. L’auteur donnent de bons arguments à ceux qui veulent convaincre les clients et les patrons pour recruter et de développer les talents autrement.

> Détails du livre

#7- Leaders Eat Last: Why Some Teams Pull Together and Others Don’t

Finissons cette revue par un livre en management et de gestion d’équipe. L’enjeu critique en management est l’engagement. Les études montrent un très faible taux d’engagement. Le blâme est d’ailleurs largement porté sur les gestionnaires et la haute direction. J’ai entendu parlé de Simon Sinek en mars 2014 seulement. Je m’en excuse ! Merci à @florianpradon pour la référence. Pour comprendre le phénomène Sinek il faut regarder sa vidéo sur TedTalks et lire le premier livre qui est un best seller Start with Why: How Great Leaders Inspire Everyone to Take Action.

L’idée centrale du livre : Quels comportements les leaders doivent adopter (et pourquoi) afin d’engager les membres d’une équipe et les rendre satisfaits et plus productifs au travail ? L’auteur indique comment bâtir la confiance et la sécurité comme base au travail efficace. Les leaders mangent en dernier car ils placent les besoins de leurs équipes au dessus de tout. En s’appuyant sur les principes de la biologie, on découvre notamment les effets de la dopamine, du cortisol, de l’ocytocine et des endorphines sur l’attachement, le bonheur, le stress, la performance.

Passé maître dans la vulgarisation scientifique et dans la communication, Sinek nous propose un livre sur l’excellence en leadership. Le management est une recette quand le leadership est un art et une attitude. Les références au domaine de l’armée américaine sont très nombreuses (trop) mais elles servent le propos.

> Détails du livre Chapitre gratuit du livre

Pour aller plus loin

Voir article 2013 sur les lectures estivales

3 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Antoine, merci pour la suggestion.
    Le livre de Pink est devenu un classique que tout gestionnaire devrait lire pour mobiliser ses employés.
    Nous en avons d’ailleurs fait la critique commentée au Club de Lecture des Affaires animé par Micheline Bourque @LectureAffaires dans un Google Hangout en avril 2014. Je vous invite à voir la vidéo sur Youtube : http://clubdelectureaffaires.com/le-panel-sest-prononce-sur-drive-de-daniel-pink/
    Bonne lecture !

Laisser un commentaire