Gym On The Beach - Resolution 2015

Pour débuter l’année avec brio, rien ne vaut un petit lexique de mots qui alimenteront vos conversations. En réunion, dans les cocktails ou lors de conférences, mieux vaut ne pas faire l’étonné(e).

Prenez une longueur d’avance. Avant que votre boss ou votre fournisseur ne vous en parle, ou mieux, avant que votre concurrent ne s’en saisisse, voici 15 mots-concepts qui feront l’actualité et parfois votre future réalité. S’ils ne sont pas tous nouveaux, ils deviendront très courant. Bonnes tendances, bonne année 2015 !

1- Actionnable Intelligence

Qu’est-ce qu’il y a après le Big Data ? L’Actionnable Intelligence !

La mise en action des données et des informations permet de faire des recommandations, d’optimiser les opérations, prix, produits et services. Le terme est séduisant. Il ne faut pas la confondre avec « Artificial Intelligence » ou AI. Il sera sur toutes les brochures et tous les sites web des compagnies dotées de données et d’analyses de données qui souhaitent passer de l’analyse à la décision « smart« .

2- Active Learners

Les apprenants disposent d’une richesse de contenus et une quantité inégalée de moyens d’apprendre.

Les apprenants décident quoi et quand apprendre. On parle aussi d’Autonomous Learners. L’éducation devient mobile, « Device Agnostic » et disponible en tout lieu et tout temps. Les MOOC, les tutos sur Youtube, les Keynotes TED, les micro-contenus en ligne, les applications d’apprentissage, les groupes et les forums se multiplient. Les contenus multimédias s’hyper-spécialisent. Ils n’ont jamais été aussi faciles à produire. Les établissements d’enseignement et chaque individu deviennent un auteur de contenu éducatif potentiel. La prochaine étape est d’orchestrer et de qualifier ces contenus.

3- Behavioral Tracking

Les « Mobile Devices » sont partout et mesurent tous nos faits et gestes, paroles et traces en ligne.

Pour créer de l’intelligence sur nos moindres comportements quotidiens (santé, alimentation, travail, sommeil, sexualité, attention, apprentissages, etc.), les puces, les senseurs et les capteurs en tous genres envahissent le paysage de nos vies numériques. Ils fournissent les données sensorielles et géolocalisées de nos comportements. Utiles pour le marketing, le commerce de détail ou encore les organisations, les capteurs produisent des données étonnantes, comme le démontre la compagnie Sociometric Solutions.

4- Bio-Interface

En 2015, la connectivité biologique avec la machine ne sera plus le chaînon manquant.

Les « Brains Sensors » et autres « Bio-Interfaces » mesurent et stimulent nos activités physiologiques et neuronales en temps réel. Ouvrant la porte à de nouvelles fonctions entre les machines et le biologique. Les neurosciences et la biologie progressent tellement rapidement qu’il sera possible prochainement de combiner notre ADN avec des traitements médicaux personnalisés et avoir une lecture et une stimulation de nos fonctions bio-électriques (commandes d’un muscle ou régulation neuronale).

5- Co-Bot

Collaboration + Robot = Co-Bot.

Les « Smart Assistants » et les robots collaboratifs entrent dans une phase de mise en production. Les Cobots seront nos auxiliaires de travail sous forme humanoïde ou sous forme de compagnon embarqué. Pour vous en faire une idée, regardez le film « Her » sorti en 2014. Une dizaine de Co-Bots ou Robots sont disponibles sur le marché. En voici une sélection.

6- Cognitive Computer

La nouvelle génération d’ordinateur acquière la capacité d’apprendre.

Dits aussi « Cognizant Computer« , les nouveaux super calculateurs reproduisent les réseaux neuronaux et intègrent les différentes formes d’analyse (structurée ou non structurée) en avalant tous types de données. Nous sommes loin du premier ordinateur conçu par Alan Turing en 1943 (voir le film The Imitation Game). Ces nouveaux monstres analytiques surpuissants vont dépasser notre capacité de logique formelle et faire émerger de nouvelles solutions à nos problèmes scientifiques, techniques et peut-être politiques et psychologiques.

7- Deep Learning

Les algorithmes passent à la vitesse supérieure en 2015.

L’intelligence artificielle sait dégager des concepts et des représentations d’une masse immense de données. En visualisant des structures cachées de données, les super-calculateurs extraient des règles et des variables réutilisables dans les algorithmes programmés pour les enrichir. Le processus d’apprentissage « Machine Learning » et l’exploitation de représentations profondes « Deep Learning » font des ordinateurs de 2015, des systèmes non finis ne se limitant plus à opérer les ordres programmés. Par exemple, la reconnaissance automatique du langage, la reconnaissance faciale ou la reconnaissance d’objets ne cessent de s’affiner à chaque utilisation.

8- Internet of Things (IoT)

2015 sera l’année des objets connectés, de l’Internet des objets.

On pense aux Google Glass, aux montres, aux bracelets, aux thermostats, aux vêtements connectés « Wearables Devices« , aux voitures connectées et autonomes et bien sûr à nos smartphones. Selon Cisco Global Mobile Forecast, en 2018, il y aura 5 milliards d’usagers de téléphones mobiles pour 7,6 milliards d’humains sur terre et 26 milliards au total d’objets connectés. Tout est connecté. Tout devient smart. Tout devient disponible en ligne pour communiquer, acheter, payer, se distraire, travailler, se mesurer et exister en ligne. Merci le Cloud Computing qui synchronise le tout.

9- Lendership

Lending (prêter) + Leadership = Lendership.

On ne cherche plus à posséder, on cherche à utiliser. On maximise l’usage. On exploite mieux les biens acquis. Vaut-il mieux acheter sa voiture quand on habite dans un grand centre urbain ou la louer à l’occasion ? Comme l’indique Jeremy Rifkin dans son livre Zero Marginal Cost Society, les coûts de moyens de production permettent de produire des services sans investissement lourd et l’économique de la collaboration permet d’exploiter facilement un bien ou un service avec des outils de distribution à échelle mondiale et à fort impact local. Créer une marque mondiale ne prend plus que 18 mois avec l’internet. AirBnB, BlaBlaCar, Etsy, sont des solutions de mise en marché simples et de masse de vos biens immobiliers, de votre voiture ou de votre artisanat de type Do It Yourself (DIY). La « Sharing Economy » pèserait selon PwC 335 Milliards de dollars d’ici 2025. Un nouveau capitalisme nous dit-on.

10- Mass Personalisation

En 2015, les produits, la publicité et les contenus génériques, c’est fini, ou presque !

La publicité personnalisée, basée sur les données et les plateformes digitales permet de produire des messages sur mesure, plus pertinents pour le consommateur. De même, les services sont ajustables et configurables. Enfin, les produits sont personnalisables pour rejoindre les attentes les plus fines des consommateurs. Nous quittons l’air de la consommation de masse standardisée pour une consommation massivement personnalisée.

11- Mobile Paiement

L’année 2015 va voir l’essor des moyens de paiement mobile.

Certes Square, moyen mobile de paiement que l’on ajoute à un smartphone ou une tablette existe depuis 3 ans. Mais avec l’arrivée de smartphones dotés de fonctions de paiement sans contact avec la technologie Near Field Communication (NFC), le marché du paiement mobile va faire disparaître pièces et billets d’ici 10 à 15 ans.

12- Native Advertising

La nouvelle pub en 2015 se niche dans le contenu éditorial du média qui l’affiche. 

La publicité native ou indigène apporte du contenu supplémentaire et pertinent pour le lecteur. Bien que clairement indiqué comme une info-publication ou un lien sponsorisé, les contenus sont en continuité avec les thèmes développés pas le média. Ils sont donc mieux acceptés par le lecteur, plus cliqués et aussi plus lus. Avec un taux de clic tombant à 0,01%, les bannières publicitaires traditionnelles n’impressionnent plus. Les publicitaires cherchent à regagner l’intérêt et la confiance des consommateurs très bien avisés.

13- Omni-Channel

La communication multi-canaux est la nouvelle norme.

La TV est morte. Le 3éme écran que représente le smartphone ou la tablette remplace même l’ordinateur personnel sur le déclin. La publicité en ligne explose sur de nombreux supports. Entre le web, les applications Chat, Facebook, les autres multiples réseaux sociaux, l’attention des consommateurs est fragmentée. Les stratégies de communication se réinvente en mode Cross-Canaux ou Omni-Channel. Chaque moyen de communication s’ajoute aux précédents.

14- Rich Content

Le « Rich Content » est la nouvelle génération de contenu pour capter l’attention et maintenir confiance et réputation.

Devant le TIM ou « Too Much Information« , le client sature. Il faut l’étonner. Outre la vidéo, l’humour et l’immersion, les compagnies dotées d’un département marketing à la fine pointe développent des contenus hautement personnalisables, en temps réel et multi-canaux. Micro-Contenus, maxi-contenus, expérience augmentée, expérience immersive des clients, prolongement de l’expérience entre le digital et le magasin tout est bon pour renouveler l’intérêt et l’attention des clients blasés.

15- SPOCS

Les SPOCS ou « Small Private Online Course » font leur entrée dans le paysage de l’éducation aux ressources qui grandissent à un rythme exponentiel.

Les moyens de production de contenus pédagogiques deviennent ridiculement bas. Il est désormais possible de créer des classes d’apprentissage en ligne privés, payant ou non pour un petit groupe. Contrairement aux MOOC qui s’adressent aux plus large nombre d’étudiants inscrits et aux COOC qui sont initiés par des organisations corporatives, les SPOCS donnent les moyens de produire facilement des cours et de les commercialiser. A vos SPOCS… Prêts ? Partez !

2015, une année renversante !

Tous ces mots sont mués pour la plupart par la révolution digitale qui s’opère sous nos yeux. En changeant les termes économiques des moyens de production, elle transforme les modèles d’affaires, les avantages concurrentiels, les marchés, les emplois et les sources de revenus. Un nouvel ordre économique et de nouveaux leaders émergent.

La captation des données, la maîtrise du temps réel, l’innovation de rupture, la production de contenus interactifs, la création d’expérience unique pour les usagers et les consommateurs, la capacité à maintenir l’intérêt et l’engagement des publics et enfin la consistance d’une culture unique construisent des atouts puissants dans un monde en totale mutation.

Bonne année 2015.

PAS DE COMMENTAIRES

  1. Merci, Jean-Baptiste, pour cet article très utile. Voilà des mots vraiment compliqués. Cela m’aidera beaucoup dans mon domaine.

  2. […] Michel Serres : «La question est de savoir qui sera le dépositaire de nos données» Entre « data librarians  et médiateurs du savoir | «Bertrand Calenge : carnet de notes. IN LIMBO – voyage dans notre mémoire connectée. IN LIMBO, Teaser 1 — ARTE. 10 000 Gigas en pleine rue. 15 mots que vous devrez connaître en 2015. […]

Laisser un commentaire