Agent de talents - Photo Jean-Baptiste Audrerie - Toute reproduction interdite sans autorisation - FutursTalents - 2014
Agent de talents - Photo Jean-Baptiste Audrerie - Toute reproduction interdite sans autorisation - FutursTalents - 2014

Lors de la conférence #rmsconf du 14 octobre 2014, j’ai eu le plaisir de présenter à l’espace Prospectif quelque unes des prochaines tendances du recrutement 2025. Ces nouvelles avenues scientifiques vont peut-être vous surprendre tant leurs impacts sur l’attraction et l’engagement des talents (le bon vieux recrutement) sont grands.

Les prédictions faites pour les 11 prochaines années s’appuient sur des innovations, des sciences et des découvertes sorties récemment de laboratoires et de start-up innovantes. Elles sont basées sur une revue approfondie des tendances et des signaux faibles. Je scanne plusieurs secteurs d’activités et plusieurs domaines de recherches et de développement avant d’en faire une synthèse et des projections.  Bonne lecture.

Voir le programme de #rmsconf 2014 ici

1- Préparez-vous à un avenir proche très différent

Le recrutement est en pleine double mutation.

#1 Mutation digitale

Bien sûr, il y a le numérique avec l’Internet, les Médias Sociaux, les Saas et autre ATS / TMS / LMS, les Bases de Données relationnelles, le Mobile, le Cloud, le Big Data et les autres objets connectés générateurs infinis de données personnelles. Pas une montre, ni une voiture, ni un frigo acheté neuf ne sera sans connexion et sans volonté d’interagir personnellement.

Devant la profusion d’indicateurs et de nouvelles modalités d’attraction des talents, le rôle du recruteur va profondément changer (et il ne sera pas le seul !).

  • Les Google Glass, l’Apple Watch, le super calculateur d’intelligence artificielle Watson IBM collectent, traitent ou répondent à des questions inédites sur nos comportements collectifs et individuels. Ces assistants personnels intelligents ont une grande force de substitution aux tâches répétitives et à moindre valeur ajoutée.
  • La reconnaissance vocale, la reconnaissance faciale, l’intelligence artificielle, les agents personnels intelligents seront au service de nouvelles interfaces, de processus interactifs et flexibles, offrant des contenus et des services contextualisés et personnalisés.
  • Les données et les indicateurs permettront de mesurer et de prédire les combinaisons les plus adéquates de talents, de personnalités et de compétences. Le recrutement scientifique va prendre une toute autre dimension.
  • L’Homme augmenté, l’Homme Digital, l’Homme 3.0, hyper-connecté et mesuré de toutes parts est un nouveau genre de candidat en plein essor pour le recruteur.

#2 Mutation neuroscientifique

Les BRING (Biologie, Robotique, Informatique, Neurosciences, Génétiques) poussées par les grands acteurs du marché de l’Internet (Google, Apple, Facebook et Amazon, les GAFAs), vont converger pour donner des informations cruciales et précieuses sur nos comportements de citoyens, de patients, de clients, d’étudiants et d’employés. On assiste donc sous nos yeux, en ce moment, à l’émergence rapide d’une mutation sociétale et économique des rapports de forces dans la chaîne de création de valeur. Le pouvoir informationnelle se concentre sous les mêmes acteurs du marché, dangereusement mais sûrement.

Barack Obama l’a bien compris. Son plan Brain Initiative 2014 promet d’investir des milliards de dollars pour découvrir un territoire immense et encore méconnu : le cerveau. L’objectif prioritaire est la santé (Alzheimer, santé mentale, cancérologie). Le second objectif est la compréhension du potentiel humain (apprentissage, mémoire et attention, processus décisionnels).

Sous l’effet conjugué de la biologie, des neurosciences, des sciences cognitives, de la robotique et de l’informatique, de nouveaux gisements de données, de connaissances, de processus automatisés et intelligents et de découvertes scientifiques vont en plus amplifier la transformation du marché des Ressources-Humaines, du recrutement et bien sûr du travail.

RMSConf - Conférence Jean-Baptiste Audrerie_14 Oct. 2014
RMSConf – Conférence Jean-Baptiste Audrerie_14 Oct. 2014

2- De nouveaux attributs pour le recruteur devenu Agent de talents.

Recruter ne veut plus rien dire. On va se choisir mutuellement et favoriser les bonnes rencontres au bon moment. Le recruteur devient un agent pour identifier, engager et développer les talents, autant dans que en dehors de l’organisation.

  • Le marketing RH sera contextuel et hautement personnalisé.
  • L’engagement des talents se fera par l’offre de qualité d’une expérience de travail ciblée.
  • Le recruteur agira comme agent relationnel, dégagé des processus répétitif sans valeur ajoutée.
  • Le recruteur anticipera et développera les talents en alimentant les pipelines d’individus en développement accéléré.

De nouvelles méthodes de recrutement s’ajoutent

Largement développées dans mon article 9 prédictions pour les recruteurs de 2025, les nouvelles méthodes de recrutement développent une nouvelle conception des candidats, des talents et du travail. Plus sophistiquées, elles miseront sur une relation personne à personne pour créer le lien d’engagement et répondre aux attentes des nouvelles générations : apprendre, collaborer, décider.

3- Un nouveau modèle d’affaire centrée sur la personne

Hautement segmenté et personnalisé, la connaissance de l’organisation, du gestionnaire, des activités et du candidat permettra une relation ciblée avec des messages et des contenus sur mesure. Le modèle Personne à Personne s’impose à mesure que notre société de consommation de masse réapprend à s’adresser à chacun avec une connaissance fine et intime de nos différences et préférences. C’est la fin du modèle Organisation à Personnes de l’ère industrielle. L’organisation ne recrute plus, elle cherche à attirer les bons talents.

  • On le voit déjà, les clients ne s’attachent plus au produit, ils veulent une expérience sur mesure pour bâtir une relation avec la marque ou la communauté.
  • La relation aux candidats sera identique à celle que l’on offre aux clients. On parlera de clients candidats (toute une révolution dans les marchés européens habitués à l’abondance de candidatures).
  • Les candidats demanderont des interfaces dynamiques, ludiques, interactives et facilitant l’auto-apprentissage et la prise de décision.

4- Un rôle de stratège et d’influenceur social

Sous l’effet de la recomposition de la chaine de valeur, les métiers RH doivent migrer vers la planification stratégique, l’anticipation des besoins, la lecture fine des marchés et des tendances, l’architecture des systèmes et enfin l’exploitation tactique des données.

Le recruteur devra justifier ses prévisions en termes de besoins en main d’œuvre, ses choix de positionnement, de marketing et d’exposition à la marque. Il devra rendre des comptes quand à la réputation et la notoriété de l’image employeur. Il devra mesurer la performance du « Talents Pipeline Nurturing » pour répondre « Right On Time » aux enjeux d’affaires. Il devra répondre aux enjeux d’attraction, d’engagement, de fidélisation et de développement accéléré des talents sur tous les territoires de la marque employeur. Son plus grand défi sera de faire passer l’organisation en mode flux tendus de recrutement à celui d’ingénierie de développement accéléré des talents pour réduire le « Talents Time to Marketing« .

Sans participation en amont aux décisions d’affaires, sans indicateurs, sans base scientifique pour cibler et mesurer, sans processus numérique fluide et prédictif, l’influence de l’agent de talents sera faible.

Comme le soulignait @dr_l_alexandre en conférence d’ouverture de la #RMSConf 2014 à Paris, les ‘Recruteurs de demain seront des futurologues » ou ne seront plus.

PAS DE COMMENTAIRES

  1. […] Lors de la conférence #rmsconf du 14 octobre 2014, j'ai eu le plaisir de présenter à l'espace Prospectif quelque unes des prochaines tendances du recrutement 2025. (…)On va se choisir mutuellement et favoriser les bonnes rencontres au bon moment. Le recruteur devient un agent pour identifier, engager et développer les talents, autant dans que en dehors de l’organisation.Largement développées dans mon article 9 prédictions pour les recruteurs de 2025, les nouvelles méthodes de recrutement développent une nouvelle conception des candidats, des talents et du travail. Plus sophistiquées, elles miseront sur une relation personne à personne pour créer le lien d’engagement et répondre aux attentes des nouvelles générations : apprendre, collaborer, décider.  […]

Laisser un commentaire